Politique et procédures pour le management de la qualité

     Management de la qualité de l’offre de formation

     Qualité et évaluation des étudiants

     Qualité et personnels enseignants

    Qualité des ressources pédagogiques, des dispositifs de soutien et d’aide à la réussite














Le management de la qualité des enseignements dans l’enseignement supérieur relève d’une volonté politique de l’établissement. Sa réussite dépend non seulement des dispositifs mis en place mais aussi et surtout de l’implication de tous les acteurs du système. Les obstacles culturels et matériels sont considérables. C’est en cela que l’instauration de la qualité dans l’enseignement supérieur est un véritable défi qu’il faut relever eu égard à ses enjeux (attractivité, compétitivité, mobilité, insertion sur le marché du travail). Les communications relatives à ce thème cibleront de manière non exhaustive les items suivants :

  • Réactions des différents acteurs (personnels enseignants ou associés personnels non enseignants, étudiants) par rapport aux récentes déclarations, publications ou manifestations internationales sur la qualité dans l’enseignement supérieur
  • Stratégies d’établissement mises en œuvre pour le management de la qualité au sein de tout ou partie de l’établissement (par exemple, relations internationales, handicap, insertion professionnelle, enseignement à distance …)
  • Structures de suivi et d’évaluation du management de la qualité
  • Modalités de sensibilisation et de formation à la qualité des personnels enseignants, non enseignants et des étudiants
  • Installation et mise en place des systèmes d’information pour le management de la qualité des enseignements
  • Promotion de l’offre de formation et des dispositifs de qualité la garantissant



Si l’approbation des programmes et des diplômes est organisée selon des processus propres aux pays concernés, le rôle des établissements est considérable qu’il s’agisse de l’offre en tant que proposition ou de son management. De la qualité de ce management, découlent la notoriété de l’établissement et la mobilité des chercheurs et des étudiants. Les communications proposées s’articuleront donc autour de dispositifs mis en place en formation initiale, continue ou à distance pour s’assurer :

  • De la pertinence de l’offre et du niveau auquel elle se situe (offre régionale, nationale, internationale, lien avec la recherche, débouchés professionnels, …)
  • De la validité et de la fiabilité des programmes (adéquation entre les objectifs et les contenus, …)
  • De leur cohérence avec les stratégies d’aide à la réussite, les dispositifs et les ressources pédagogiques mis en œuvre,
  • De l’efficacité de ces formation en fonction de l’insertion professionnelle
  • De la mise en place de l’évaluation régulière et périodique des programmes
  • De leur structuration compatible avec la mobilité des étudiants, particulièrement dans le cadre de l’espace européen de l’enseignement supérieur (ECTS, Supplément au diplôme, …)
  • De la publication des différentes évaluations concernant les enseignements, les taux de réussite, les taux d’insertion professionnelle…
  • De l’implication des étudiants dans le management de la qualité


L'évaluation des étudiants doit être menée en fonction de critères, règlements et procédures publics appliqués de manière systématique et permanente. De la qualité de cette évaluation dépend l’avenir des étudiants qu’il s’agisse d’une poursuite d’étude ou de leur insertion professionnelle. Une évaluation de qualité permet aussi de s’assurer de l’efficacité pédagogique avec pour répercussion la renommée de l’établissement et la garantie de la valeur des diplômes. Les communications proposées devront insister sur :

  • Les démarches mises en place pour s’assurer de la qualité de l’évaluation (fiabilité, validité, pertinence, congruence) quelle que soit la nature des épreuves
  • Les démarches mises en place pour s’assurer du respect des procédures (organisation, affichages, règlements, chartes…)
  • La justification du type d’évaluation (continue, terminale, mixte…) et son lien avec la politique de l’établissement
  • La justification de l’attribution de notes (critères, grilles de correction, échelle de notation…)
  • La nature et l’accessibilité de l’information relative à l’évaluation des étudiants (charte, règlement, modalités…)
  • Les conséquences et les répercussions de l’évaluation sur les étudiants (sélection, orientation, soutien, …)




Ce thème est certainement celui qui, dans le monde universitaire, est le plus polémique et qui entraîne le plus de résistance pour la mise en place de la qualité dans les établissements publics. Entre éthique et pratique, les communications présentées devront permettre une mise en perspectives d’expériences réussies au niveau national et international  concernant :

  • Les modalités de recrutement des enseignants ou personnalités impliquées dans les formation (personnels statutaires, vacataires,  doctorants, professionnels, …) en initiale et continue.
  • La formation des enseignants et les dispositifs de conseil et soutien (Services de soutien aux formations, Services de pédagogie universitaire …)
  • L’évaluation des enseignements (contexte, opportunité, rythme, incidence,….) Valorisation des activités d'enseignement (développement professionnel, gestion des carrières…).


En libre accès ou intégrée à un apprentissage, les ressources pédagogiques et les dispositif de soutien et d’aide à la réussite, qu’ils soient matériels ou humains, exigent pour être efficaces une véritable démarche qualité. Les communicants qui choisiront ce thème devront présenter le s différentes étapes qui ont présidé à leur choix, leur mise en œuvre et faire état des opérations qui ont permis d’en mesurer et de s’assurer de leur efficacité. Répondent-ils aux besoins ? Sont-ils adaptés aux exigences des utilisateurs ? Comment s’en assure-t-on ? Comment évoluent-ils ? Le choix des thèmes est vaste et non exhaustif et pourra être abordé de façon isolée ou associée à des pratiques pédagogiques permettant la réussite.

  • Ressources matérielles en insistant sur leur accessibilité : Bibliothèques, Parcs informatiques, Espaces numériques de travail, Ressources numériques
  • Dispositifs d’auto-évaluation et de détection des forces et des faiblesses des étudiants et processus de remise à niveau (QCM, quiz, études de cas, résolution de problèmes, séminaires, sessions spécialisées,…)
  • Encadrement méthodologique, Tutorat, Mentorat
  • Mise en place institutionnelle de cellules d’aide à la réussite
  • Dispositifs d’orientation et d’insertion professionnelles
  • Pratiques pédagogiques innovantes permettant de s’adapter à des publics variés en nombre et en taille
  • …..
































Haut de pagehaut de page

Connexion